L’intérêt de notre collaboration

1 – Notre champ d’intervention

La vocation de nos ateliers est de participer à tout ce qui relève de l’aménagement de l’espace et plus particulièrement de l’acte de bâtir. Nous intervenons sur la construction, la réhabilitation, la restauration du patrimoine, l’adaptation des paysages, des édifices publics ou privés, à usage d’habitation, professionnel, industriel ou commercial.

Le recours à l’architecte est obligatoire pour l’établissement du projet architectural faisant l’objet d’une demande de permis de construire (sauf pour les cas dérogatoires prévus par l’article 4 de la loi sur l’architecture). L’architecte répond aux attentes de chaque usager en veillant au respect de l’intérêt collectif. L’architecte est alors chargé par le client, appelé maître d’ouvrage, de concevoir le projet architectural.

Le projet architectural définit l’implantation des bâtiments, leur composition, leur organisation et l’expression de leur volume ainsi que le choix des matériaux et des couleurs par des plans et des documents écrits.

De par la formation qu’il a reçue, votre architecte a la capacité d’intervenir à tous les niveaux d’un projet, de la conception à la réalisation des travaux :

  • conseils dans le choix du terrain, audits avant acquisition d’un bien immobilier,
  • assistance à la programmation d’un projet,
  • conception (des études de faisabilité au projet),
  • évaluations économiques,
  • montages financiers,
  • démarches administratives,
  • appels d’offres,
  • direction du chantier,
  • assistance à la réception des travaux,
  • expertises.

Les missions de maîtrise d’œuvre (missions type : études de diagnostics et d’esquisses, avant projet, projet, dossiers de consultation, mise au point des marchés, visa des études d’exécution, direction des travaux, assistance aux opération de réception etc.) pouvant être confiées à votre architecte sont nombreuses, pour les marché privés, elles sont énoncées dans le cahier des clauses générales des contrats d’architecte pour travaux neufs ou sur existants :

Et dans le guide de l’Ordre des Architectes intitulé « Construire avec l’architecte » au chapitre « Vous, votre projet et l’architecte ».

Pour les marchés publics de travaux, les éléments de mission de maîtrise d’œuvre sont définis dans le décret N°93-1268 du 29 novembre 1993, et dans le Cahier des Clauses Générale des contrats d’architectes pour travaux neufs ou sur existants.

Exemples d’études traitées par notre agence :

    • Urbanisme et paysage,
    • Opérations de résidentialisation,
    • Construction de maisons neuves,
    • Travaux d’extension et rehaussement, vérandas, ateliers, garages, piscines,
    • Architecture d’intérieur et décoration,
    • Rénovations d’appartements,
    • Collectifs d’habitation,
    • Bâtiments industriels,
    • Constructions neuves et réhabilitation de commerces, devantures, terrasses,
    • Travaux de ravalement,
    • Ouvrages spéciaux : hôpitaux,
    • Réhabilitation d’immeubles anciens, travaux d’entretien en copropriété,
    • Réhabilitation de patrimoine bâti communal,
    • Restauration de bâtiments anciens, architecture régionale, fermes, lavoirs, moulins, châteaux, etc.,
    • Construction en ossature bois,
    • Construction écologique et peu émissive,
    • Audits avant acquisition d’un bien immobilier,
    • Expertises du bâtiment.

Equipe pluridisciplinaire :

En fonction de la complexité, d’un projet lorsque cela se justifie, nous travaillons en équipe pluridisciplinaire avec des spécialistes de notre réseau: Economiste en Construction, Paysagiste. Mais également avec des Ingénieurs Conseils: Thermicien, Bureau d’étude structure, fluide, géotechnicien, géomètre Expert etc…

Notre engagement pour l’environnement :

Les objectifs de KYOTO, sont de diminuer les gaz à effets de serre par 4 pour 2050 ! C’est donc dès aujourd’hui qu’il faut bâtir cet avenir. Nos ateliers proposent en réponse à ces objectif la conception de :

      • Bâtiments basse consommation (RT2012), en neuf et pour l’amélioration de bâtiments existants.
      • Bâtiments bioclimatiques, passifs, BEPOS , en neuf et pour l’amélioration de bâtiments existants.

Vous pourrez également découvrir avec nous:

      • Comment construire ou rénover autrement que de manière totalement conventionnelle et répondre aux urgences de performances thermiques, sanitaires et environnementales.
      • Quelles aides et financements vous pouvez trouver pour réussir votre projet.
      • Comment vous vous faire aider, accompagner en choisissant de nous confier les différentes missions que vous souhaitez. N’hésitez pas à nous interroger pour plus d’informations.

Voir notre chapitre sur notre site consacré à l’architecture durable :

Écoconstruction, RT 2012 – labels – Passif – Bepos …

Architecture et développement durable

Nous mettons à votre disposition notre réseau d’entreprises.

2 – Qui peut faire appel à nos ateliers ?

      • Le particulier : parce que construire ou rénover est l’une des décisions les plus importantes de sa vie et de celles de sa famille,
      • L’élu local (collectivité territoriale) : parce qu’il est jugé, avec son équipe, sur sa capacité à parfaire le territoire, améliorer les équipements collectifs et la qualité de la vie de ses concitoyens,
      • L’état : parce que les services de l’état tels que les collèges, lycées, établissement de santé publics, offices publics de HLM, offices publics d’aménagement et de construction etc. ont besoin d’entretenir et de développer durablement leurs infrastructures,
      • Le promoteur : parce qu’acheteurs et locataires sont de plus en plus sensibles à la qualité des espaces, des prestations et de l’environnement, facteurs d’une meilleure commercialisation,
      • Le commerçant parce que l’aménagement de son magasin et l’agencement de sa vitrine influent sur son chiffre d’affaires,
      • L’industriel : car la fonctionnalité, la souplesse d’utilisation et les performances techniques des locaux sont garantes d’une meilleure productivité. L’ambiance des lieux de travail et leur image sont autant d’atouts pour l’entreprise,
      • Les copropriétaires et leur syndic de copropriété : car l’aménagement et l’entretien des parties communes influent sur le montant des charges et la pérennité du patrimoine,
      • L’agriculteur : parce que la modernisation des bâtiments agricoles des exploitations familiales et collectives améliore leur rentabilité et préserve la qualité du paysage.

3 – Le particulier face aux entreprises

      • Vous rémunérez l’architecte, mais il vous fait faire des économies… La conception de votre projet se déroulant en amont des intérêts commerciaux des entreprises permet d’optimiser le budget par des choix constructifs et architecturaux appropriés.
      • Le recours à un architecte assure au particulier une mise en concurrence des entreprises, ce qui est un facteur de baisse des coûts à prendre en considération. En outre, la comptabilité des travaux s’opère au fur et à mesure de l’avancement du chantier par l’architecte,
      • L’architecte vérifie que le respect du calendrier de la construction soit respecté. Il vérifie que les matériaux utilisés et les techniques de mise en oeuvre correspondent parfaitement à ce qui a été prévu dans les marchés d’entreprise,
      • Un bâtiment construit par un professionnel qui engage sa responsabilité personnelle, vivra mieux et plus longtemps, réduisant ainsi les frais d’entretien.

4 – Privilégier les missions complètes

L’architecte peut d’autant mieux remplir ses missions qu’il prend en charge l’opération de bout en bout. Il est le mieux placé pour vous assister dans toutes les opérations de suivi du chantier. Il vous guide dans le processus de construction et vous aide à transformer vos idées en réalité, tout en tirant le meilleur profit d’un site.

Sa prestation complète est facteur de qualité, de performances et d’économies sur la durée. Elle garantit au client le meilleur rapport qualité/prix au moment de l’investissement et des économies ultérieures appréciables. L’architecte rencontre les clients, dirige les chantiers et entretient des contacts avec ses différents interlocuteurs : élus, fonctionnaires, industriels, banquiers, promoteurs, entrepreneurs.

Nous privilégions à chaque fois que possible l’intervention d’entreprises en « corps d’état séparés » pour faire intervenir des artisans spécialistes. C’est-à-dire que nous coordonnons l’intervention de plusieurs entreprises indépendantes groupées, réduisant ainsi le surcoût toujours possible des sous-traitances.

Nous mettons à votre disposition notre réseau d’entreprises spécialisées et triées au fil du temps et des projets afin de compléter vos appels d’offre.

image_ouvriers

5 – PRIVILÉGIER LE CONSEIL DE L’ARCHITECTE DÈS LE PROCESSUS D’ACQUISITION D’UN BIEN IMMOBILIER

L’acquisition d’un bien immobilier est assurément une transaction financière majeure que vous réaliserez dans votre vie. L’expertise de l’architecte peut vous aider dans votre décision en visitant avec vous le bien immobilier lors de la visite d’un bien retenant votre attention. Il est préférable de faire appel à l’architecte avant de réaliser la signature de toute promesse de vente. Il existe plusieurs type de conseil lié à l’aide à la décision allant de la simple visite conseil à l’étude de faisabilité détaillée.

6 – Garantie d’éthique

Pour figurer au registre du Tableau de l’Ordre des Architectes, votre architecte a prêté serment en s’engageant personnellement à respecter le Code des devoirs professionnels qui définit ses missions et ses obligations professionnelles : un devoir de conseil, d’assistance et des obligations vis-à-vis de ses clients en particulier. En tant que représentant de cette corporation il est, sur un chantier, un des rares sinon le seul, à être engagé personnellement sur une déontologie.

7 – Garantie contractuelle

Les missions que vous confiez à votre architecte font l’objet d’un contrat écrit, indiquant clairement les obligations mutuelles de chacun. La passation de ce contrat de maîtrise d’oeuvre est une obligation imposée par le Code des devoirs professionnels.

Cette convention précisera :

      • l’étendue exacte des missions que l’architecte s’engage à remplir pour votre compte ;
      • les modalités de sa rémunération : les honoraires de l’architecte se négocient ;
      • librement et préalablement à la signature du contrat ;
      • le mode de règlement des honoraires : l’architecte vous propose un calendrier précis ;
      • des versements que vous effectuerez au fur et à mesure du déroulement de sa mission, depuis les études préliminaires jusqu’à la phase finale ;
      • les délais précis qu’il doit respecter, pendant la phase de conception, pour l’exécution des différents documents et les délais que vous devez respecter pour les approuver ;
      • les assurances légales que l’architecte et vous-même en tant que maître d’ouvrage (assurance dommages-ouvrages) êtes tenus de souscrire ;

7 – La rémunération de l’architecte

Pour la mission qui lui est confiée, l’architecte est rémunéré, exclusivement par le maître d’ouvrage, sous la forme d’honoraires qui sont fonction :

      • du contenu et de l’étendue de la mission ;
      • de la complexité de l’opération ;
      • soit du temps passé qui découle des deux points précédents soit du montant final des travaux, constitué par le décompte général définitif des marchés de travaux établi par l’architecte, complété, le cas échéant, par le coût normal des travaux tel qu’il résulterait de leur exécution par une entreprise, lorsqu’ils sont réalisés par le maître d’ouvrage ou par d’autres intervenants.

Quel que soit le mode de rémunération retenu, à ces honoraires peuvent s’ajouter le remboursement de certains frais directs engagés par l’architecte dans le cadre de sa mission.

Le mode de rémunération est définit précisément dans le contrat d’architecte. Nous consulter.

Principes de la rémunération forfaitaire calculée « au temps à passer »

Le forfait de rémunération est établi entre les parties en fonction du temps que l’architecte prévoit de passer, compte tenu de la complexité du programme, de la mission qui lui est confiée et du prix horaire de son agence.

Principes de la rémunération « au pourcentage »

Le pourcentage s’applique sur le montant hors taxes final des travaux, tel qu’il résulte du décompte général définitif des marchés de travaux.

Principes de rémunération « à la vacation »

Les honoraires « à la vacation » sont facturés sur la base des interventions de l’architecte et de ses collaborateurs.

Rémunérations mixtes

Dans certains cas une rémunération mixte peut être envisagée, par exemple « au temps à passer » pour une mission de conception et « au pourcentage » pour l’autre partie de la mission.

Pour certaines missions ponctuelles nous pouvons également proposer en phase conception « au temps à passer » qui est forfaitaire (prix fixe), puis en phase travaux des « vacations » dont le nombre est basé sur la durée contractuelle du chantier.

[Admin] Modifier la page