Projet du Chalet

Projet du Chalet de la Croix Catelan

Après travaux côté cour

Un lieu d’événementiel en plein Bois de Boulogne un site forestier protégé

Nous avons été engagés par la société AZEFIR, une société très dynamique, spécialiste de l’organisation d’événements. C’est à l’occasion d’un appel d’offre en vue d’obtenir la concession de du site du Châtelet de la Croix Catelan, que le maître d’ouvrage nous a chargé de réalisé un avant projet pour transformer ce lieu.

Pour plus d’information, cliquez ici

Restauration d’un site

Nous proposons un projet permettant la régénération du site du Chatelet de la croix Catelan actuellement en friche. Voici les principaux thèmes de notre composition architecturale et paysagère :

  • La réhabilitation des espaces verts du site, la restauration du milieu naturel, la gestion de l’eau par des noues en surface.
  • Respect et insertion dans la composition historique. Nous proposons une formule compatible avec la place prépondérante du lieu dans l’histoire du bois et dans un des espaces majeurs. Le dessin du jardin se voudra romantique et par ses formes compatible avec la composition du Bois de Boulogne d’Alphand.
  • Les espaces verts conserveront leur vocation de lieux de promenade et de détente pour les parisiens. Leur préservation s’accompagnera par la mise à disposition pour le public d’espaces de repos et de détente à l’intérieur de la concession.
  • Le maintien de la multi-fonctionnalité des espaces et de la non artificialisation des sols. Les dispositifs d’accès proposés limiteront la minéralisation des sols avec une aire pavée (drainée non imperméable) qui sera localisée à proximité de l’entrée de la parcelle.
  • Les solutions alternatives proposées pour l’accès du public limiteront les flux de circulation dans le bois de Boulogne.
  • La réhabilitation de la maison « forestière » historique existante sera effectué avec des techniques de restauration du patrimoine ancien.
  • La création d’une dépendance neuve de taille plus modeste, sera conçue sous forme de bâtiment d’accompagnement pour les besoins de fonctionnement de la concession. Cette nouvelle dépendance sera intégrée à la composition architecturale de l’ensemble à la façon d’une remise attenante au bâtiment existant. Cette typologie sera directement inspirée des modèles correspondant à l’époque de construction de la maison existante. Son implantation et son gabarit en arrière plan et de moindre hauteur respecteront l’esprit de l’époque de la maison existante limitant ainsi l’impact visuel du projet. Les traitements de façades et d’ouvertures seront conçus dans cette cohérence. Cette dépendance d’une hauteur de 8m au plus haut et 7m pour la partie courante sera inférieure à la maison principale (10m). Son emprise sera d’environ 90,00 m2 contre 133m2 pour la maison existante.
  • En complément, une structure modulaire démontable de 370m2 sera proposée pour accueillir les événements sur le site. Ces structures èphémères sont conçues dans l’esprit des halles Baltard, aérées et transparentes. Ce type de structure a déjà été installé aux Tuilerie avec succès, il permet d’assurer une reversibilité complète du projet tout en présentant un niveau esthétique monté en place, d’une qualité irréprochable. Son démontage sera prévu par le Maître d’Ouvrage au terme de la durée déterminée dans la concession et garantie contractuellement par un document juridique annexé au Permis de Construire (Permis de Construire à titre précaire.

Approche environnementale du projet

Le projet suit les préconisations de l’Agence Régionale pour la Nature et la biodiversité en Ile-de-France (NATURE’PARIF). Les espaces bâtis sont conçus en collaboration avec l’éco-paysagiste pour une symbiose entre le bâti et le jardin. Le projet respectera parfaitement la charte pour l’aménagement du Bois de Boulogne, compatible avec l’esprit de la composition du Bois d’origine d’Alphan. La note d’intention paysagère présente les thèmes retenus.

La réhabilitation du bâtiment ancien sera l’occasion d’une amélioration énergétique optimisée par les calculs thermiques et simulation thermique dynamique. Le bâtiment neuf sera conçu avec un niveau de performance énergétique au moins équivalent à la basse consommation (conformément à la RT 2012) en collaboration avec un bureau d’étude thermique.

La qualité environnementale de la réhabilitation ainsi que du bâtiment neuf sera anticipée par la maîtrise d’ouvrage et fera l’objet d’une étude détaillée. Le chantier sera à faible nuisances.

Le projet de halle sera constitué d’une structure en murs rideaux sorte de « meccano » sans fondations lourdes, afin de permettre son démontage à la fin de la concession.

Privilégier les matériaux naturels

Un choix orienté vers des matériaux naturels sains et renouvelables est déjà prévu tel que l’utilisation du bois pour les menuiseries intérieures et extérieures, , le plancher d’étage du bâtiment existant (en conformité avec les règles de prévention incendie). Le but étant de réduire au mieux l’usage du béton armé et de privilégier des matériaux renouvelables.

Les matières prévues pour le ravalement des façades neuves et restaurées sont issues de matériaux naturels pour une mise en œuvre traditionnelles au sens noble des savoir-faire et du développement durable tout en respectant l’enveloppe financière prévisionnelle.

Description sommaire des travaux de restauration

Le bâtiment existant comporte des murs robustes construits en maçonneries de brique avec infrastructure en moellons de meulière. Il s’agit d’une base saine réduisant les reprises et aléas. Des ouvertures murées seront recouvertes et recevront une menuiserie en bois peint suivant projet.

Des planchers seront à renforcer. Les plafonds moulurés en plâtre avec décors en staff seront réparés par des artisans spécialisés. Les décors muraux seront repris et rénovés.

La restauration des façades sera prévue telle qu’en entretien du patrimoine ancien après une étude préalable et un diagnostic complet. Cette campagne de travaux sera conçue conformément aux fiches éditées par la Mairie de Paris concernant le ravalement.

Une architecture préservant l’identité du lieu

Une architecture, « d’accompagnement » permettra de perpétuer l’identité du lieu. Le bâtiment conçu comme une dépendance et la halle d’inspiration Baltard, assez peu hauts, sont à cet égard une véritable solution d’insertion dans le site. Les façades seront composées avec des variations de teintes et de parements.

Thèmes de composition des façades neuves

La brique de terre cuite, déjà présente sur le bâtiment existant, elle sera utilisée comme lien avec l’ancien mais appareillée différemment. Des enduits minéraux finis très fin de tonalité beige en lien avec la brique silico-calcaire de l’existant.

L’utilisation de modénatures simples, décors linéaires en plâtre tirés au gabarit, des appareils de brique formant des bandeaux, des entourages de baies ou des entablements rythmera les façades.

Les menuiseries en métal et bois seront peintes.

La mise en œuvre de couvertures en tuiles de terre cuite grand moule de proportion et teintes approchantes de l’existant seront employés avec des tuiles de rives de forme approchante à l’existant.

Des cheminées avec appareillage de briques seront prévues pour abriter des gaines de ventilation et des nichoirs aménagés spécialement pour la préservation des oiseaux et chauves souris.

Organisation des bâtiments et fonction des espaces

La conception des espaces fonctionnels répond aux exigences rigoureuses de la restauration et de l’événementiel indiqués dans le programme de la maîtrise d’ouvrage.

La salle du rez-de-chaussée du bâtiment existant sera rénovée pour conserver sa fonctionnalité de salle de restauration/snack, le bar restauré par un menuisier-ébéniste qualifié sera ainsi remployé dans sa fonction première. L’été les convives pourront déjeuner sur une terrasse latérale prenant vue sur le jardin et les façades restaurées avec soin. Cet espace sera délimité par la végétation et distinct des espaces réservés aux activités de séminaire, événementiels pouvant accueillir des groupes.

Le bâtiment existant sera occupé par ailleurs au rez-de-chaussée par un office traiteur. A l’étage un second petit office traiteur et une salle pour l’activité de séminaire/réunion seront prévues. L’étage sous comble sera réservé aux locaux administratifs.

Le bâtiment neuf comprendra une fonction d’accueil réservée aux clients pour les séminaires, événementiels ou réceptions privées. Le bâtiment est essentiellement organisé avec au rez-de-chaussée une grande salle de réception, polyvalente et recoupable avec des cloisons mobiles et l’étage avec des salles de travail et de séminaire.

Les bâtiments anciens et neufs seront raccordés pour réduire les accès verticaux et permettre la desserte des cuisines vers les salles. A cette occasion le projet prévoit la démolition d’une ancienne extension disgracieuse à usage de latrines. Dans cette emprise se fera la connexion entre les deux bâtiments. Ce passage sur une largeur réduite au minimum affectera très peu le bâtiment existant dont la façade Sud gardera le caractère d’origine.

La salle polyvalente du rez-de-chaussée sera affectée en salle de spectacle, restauration réservé à certains événements tels que des mariages. Les convives profiteront d’une vue panoramique sur la partie consistante du jardin à l’ouest.

A l’étage les séminaires et réunions pourront se prolonger par de la restauration prise dans les salles ou les terrasses accessibles avec vue sur les arbres.

Proximité de l’aire de livraison et navette

Une voierie très limitée avec une aire à l’entrée en pavés de grès sciés (favorise l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite). Cette voirie permet un « dépose minute », accès du lieu à une navette que l’exploitant proposera à ses clients ainsi que pour les livraisons.

Les solutions alternatives proposées par Azefir dans son dossier de candidature, ainsi qu’un établissement (ERP) limité à la 3e catégorie limitera les flux de circulation dans le bois de Boulogne conformément aux attendus de l’appel d’offre.

Limitation de l’imperméabilisation des sols
La limitation de voiries permettra de conserver un maximum d’espace naturelle libre et de ne pas imperméabiliser les sols. Les espaces libres au sol permettront l’accès aux personnes à mobilité réduites et resterons perméables suivant plan de masse esquissée par l’Ecopaysagiste.

L’entrée charretière
L’entrée depuis la voirie publique sera donc valorisée par la remise en l’état du portail ou sa réfection à l’identique l’ajout d’un portillon en fer de bonne facture sera envisagé en fonction des besoins.

Mise en valeur par un éclairage diurne des façades
Un éclairage doux par exemple par des projecteurs basse consommation à leds sera mis en place pour mettre en valeur le site et favoriser l’accueil.

Les clôtures
En limite séparative des clôtures en lattes de châtaigner seront prévues.

Autres réalisations ...