Extension d’une maison année 1930

,

Il s’agit d’un projet d’extension d’une maison individuelle du début XXe (construite aux alentours des années 1930). L’extension sera affectée en habitation et comprendra une véranda en acier. Le but étant de créer de nouveaux volumes sans chercher à trancher avec l’existant, mais plutôt en s’intégrant à cette architecture simple en utilisant le même registre esthétique. Cet exercice est moins facile qu’on ne pourrait l’imaginer !

Le maître d’ouvrage prévoit la création d’un atelier/garage en ossature bois. Création de 2 places de stationnements, 1 place abritée et 1 place extérieure sous une tonnelle en structure bois (sans couverture).

Ce projet a été mené avec une très grande implication du maître d’ouvrage, dont les choix ont permis cette réalisation. Des matériaux naturels et sains ont été sélectionnés et mis en œuvre sur ce chantier, tels que la brique creuse, les enduits à la chaux hydraulique naturelle à l’extérieur, les enduits au plâtre à l’intérieur (pas de plaques), une isolation de la toiture en laine de chanvre, des fenêtres en bois très isolées, du parquet,  etc. Le garage est construit en grande partie en ossature bois.

Environnement existant

L’environnement actuel est constitué de pavillons individuels anciens ou récents, de styles assez différents.

Les travaux

Structure

  • La structure de l’étage sera réalisée en brique MONOMUR isolante + enduit plâtre,
  • la charpente sera réalisée de façon traditionnelle en bois (sapin) massif assemblés par boulonnage, clouage,
  • la sous face de la toiture sera isolée thermiquement en laine de chanvre,
  • la structure du bâtiment annexe à usage de garage sera en ossature bois recouvert d’un bardage en mélèze à couvres-joints verticaux.

Assainissement

  • L’extension sera entourée d’une tranchée drainante dont les eaux superficielles seront collectées et seront absorbées par le terrain au moyen d’un puisard, l’eau sera ainsi diffusée dans le sol, sans rejets dans les égoûts.

Menuiseries

  • les menuiseries en façade, porte, fenêtres (y compris existants), seront en bois peint,
  • les volets seront en acier peints dans l’esprit de l’époque de construction de la maison.

Véranda et ferrures

  • La verrière de la véranda sera en structure à lames verticales,
  • La marquise en verre au dessus de la porte d’entrée sera restaurée,
  • Chaque fenêtre sera dotée de garde-corps en fonte neuf. Il existe encore heureusement quelques fonderie disposant encore de moules pour continuer à produire des pièces dont l’esthétique est appropriée à ce type de maison.

Ravalement

  • les enduits de façade de l’existant et de l’extension seront en mortiers de chaux. Cette composition de mortier a été retenue car elle convenait à la fois sur la partie neuve que sur la maison existante en moellons montés au mortier.
  • les soubassements existants seront lavés et réparés partiellement. Les modénatures seront repeintes de teinte blanc mat comme à l’origine.
  • les soubassements de l’extension seront enduits au mortier de chaux,
  • des appareils en parements de briques de terre cuite rouge seront ajoutés en encadrement de baie,

Couverture

  • la couverture de la véranda sera en zinc, permet de réaliser une couverture de faible pente. Le zinc est un matériau traditionnel à la région parisienne, dont le coloris et le façonnage permet une parfaite intégration sur ce type de bâti,
  • la couverture du reste de l’extension sera en tuiles mécaniques de terre cuite rouge dans la continuité de l’existant,
  • la couverture de l’annexe sera en tuiles mécaniques de terre cuite rouge également.

Autres réalisations ...