Restauration du lavoir de Saint-Vrain – Essonne

Situation de l’édifice

L’ancien lavoir communal dit « Lavoir du petit Saint-Vrain » fait partie de la catégorie des lavoirs « sur source ». Le lavoir est construit sur une base de plan carré. Il se compose d’un bâtiment à 3 pans de toiture servant d’abri autour d’un bassin en impluvium accolé à un second bassin servant autrefois d’abreuvoir. L’abri est une construction de typologie régionale du XIXème siècle. Il fut offert à la commune par le Comte de Saint-Vrain.

En 2004, la commune décide de sauvegarder ce patrimoine inscrit à l’inventaire du patrimoine départemental. L’étude de l’architecte comprendra un important travail de relevé, de diagnostic de la mise au point d’un projet de travaux très détaillé puis de la direction des travaux.
Le Conseil Général de l’Essonne et le Conseil Régional d’Ile-de-France ont subventionné une partie importante de l’étude et des travaux menée par l’architecte. M. Fabrice Ollier, puis Mme Karine Medrala Architectes du Service du Patrimoine du C.G.91 sont chargés de du suivi du dossier.
Une fois restauré, l’ensemble formera un élément paysager et culturel permettant de mettre en valeur ce lieu situé à l’extrémité du parc du château de Saint-Vrain. Avant intervention, le lavoir était en ruine et recouvert d’une végétation abondante.

Le  Projet de restauration

Le projet constitué d’un dossier de plans et d’un descriptif détaillés prévoit la restauration complète de l’édifice dans son style d’origine avec les matériaux et les techniques adaptées au patrimoine ancien. Cela comprend au préalable la suppression de la végétation grimpante et parasitaire, la dépose des structures détériorées. Puis les travaux se poursuivront par la consolidation et une reprise des structures, maçonnerie, charpente mais aussi pavage, menuiserie, ferronnerie, et couverture.

La clôture sera composée de murs bahut en moellons rejointoyés et d’une grille en fer peint. Côté parc les grilles seront munies de pare-vues en fer festonnées. L’accès piétonnier au site se fera par un portillon en fer.

Les abords de l’abri et de l’abreuvoir seront bordés par une allée de pavage en grès de Fontainebleau. Les espaces naturels permettrons le maintient et le développement de la micro faune du site.

Les travaux

  • Réparation des murs d’enceinte et de soutènement en moellons
  • Réparation des murs de l’abri, à l’aide de techniques traditionnelles
  • Ravalement de l’ensemble de l’édifice au mortier de chaux et sable de teinte naturelle allant du gris beige à l’ocre clair
  • Reconstruction d’une charpente de bois massif de fontes et ferrures à l’identique de l’existant
  • Réalisation de la couverture de l’abri à l’aide de tuiles plates petit moule de premier choix
  • Restauration des pavages existants
  • Création d’un muret de clôture munit d’une grille en acier peint, avec un festonnage côté parc et d’un portillon dans une teinte soutenue
  • Installation de projecteurs pour un éclairage nocturne

Autres réalisations ...